2018, un tournant pour les logiciels Open Source

2018, un tournant pour les logiciels Open Source

open-source

Par Benoit Herr, CXP group.

2018 a marqué un tournant pour les logiciels Open Source, avec notamment le rachat de Red Hat par IBM pour 34 milliards de dollars et celui de Github par Microsoft pour 7,5 milliards de dollars. Des entreprises privées qui misent sur les acteurs du Libre. Et ce de façon massive, si l’on en juge par le montant de ces transactions.

Sur la seule année 2018, les cessions et/ou introductions en bourse de sociétés évoluant sur le marché de l’Open Source ont représenté au moins 53 milliards de dollars aux États-Unis, avec les deux rachats déjà cités, mais aussi par exemple celui de Mulesoft par Salesforce pour 6,5 milliards de dollars ou de Magento par Adobe pour 1,7 milliard.

Les GAFAM mais aussi les BATX (géants du Web chinois : Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi) font tous aujourd’hui de l’Open Source à haute dose. Plus sans doute par obligation que par choix, mais tous y sont allés, y compris le pourtant très propriétaire Apple, grand consommateur de logiciel libre. En fait, l’Open Source est au cœur de la stratégie de tous les géants de l’Internet. Et côté utilisateurs, les grandes entreprises, comme celles du CAC40 en France, ont aussi désormais pour la plupart des stratégies Open Source massives.

Des logiciels comme Hadoop, Cassandra ou encore Elasticsearch, par exemple, sont des outils majeurs et incontournables dans le domaine du Big Data ; il y a fort à parier que MySQL, PostgreSQL ou MongoDB constituent les bases de données sur lesquelles reposent les outils Web que vous avez mis en place. Mais c’est dans le domaine de l’infrastructure cloud que l’Open Source est encore plus incontournable, pour des raisons historiques mais aussi pour les avantages qu’il procure, notamment en termes d’amélioration continue et d’innovations. La gratuité des solutions joue aussi dans la balance, même si elle n’est pas l’élément le plus déterminant, car elle permet de faire des investissements a minima, au moins au début du projet.

La plus connue et la plus répandue des solutions d’infrastructure cloud Open Source est sans conteste Openstack, qui s’est quasiment imposée comme un standard de facto. Du contrôle et du pilotage de matériels variés au stockage en passant par la gestion du réseau, cette plate-forme a été largement adoptée, y compris par des fournisseurs de cloud comme OVH, premier hébergeur européen.

Citons aussi les champions de la gestion de conteneurs, le désormais très connu, très courtisé et très prisé Docker, dont les conteneurs ont jusqu’ici été téléchargés 80 milliards de fois ! Français à l’origine, ils le seraient bien restés s’ils avaient réussi à l’époque (c’est-à-dire il y a cinq ans à peine, l’entreprise étant née en 2013) à trouver les fonds nécessaires à leur développement. Comme trop souvent encore, hélas, ce ne fut pas le cas et le franco-américain Solomon Hykes, à l’origine de la société, a opté pour les rives de la baie de San Francisco plutôt que pour celles de la Seine, privant ainsi l’Hexagone d’une licorne dont il aurait pourtant eu bien besoin.

Pour approfondir le sujet, l’étude intitulée « L’essor des plateformes cloud open-source », que l’on doit à Mathieu Poujol et Wolfgang Schwab et que vous pourrez découvrir dans la présente édition de L’Œil Expert, va plus loin. Elle vous livre une mise à jour sur les dernières tendances et les derniers développements des plate-formes cloud Open Source dans le contexte de la transformation numérique et présente en détail notamment celles évoquées ci-dessus, mais d’autres aussi, comme le très en vogue Kubernetes ou la plate-forme d’applications Cloud Foundry, et brosse des sujets d’actualité comme DevOps, les microservices,, les plate-formes IoT et OT ou encore la cybersécurité. L’étude évalue les avantages et les inconvénients des différentes solutions et pointe les écueils qu’elles peuvent présenter. En vous souhaitant une bonne lecture.

Arcsys Software

Siège Social :
1, rue Claude Chappe
Parc de Crécy
69370 Saint-Didier-au-Mont-D'Or
Tél. +33 (0)4 72 54 54 29

Agence Ile de France :
12, rue Charles de Gaulle
78350 Jouy-en-Josas

Nous contacter